Nombre de visiteurs

ESOP - AVAS

 

 

 

 

Accueil 
Les Objectifs 
Que fait Avas ? 
Les statuts  
Le Bureau 
Le Réseau 
Avascope 
Communication 
Bibliographie 
Les Partenaires 
Liens utiles 

 

 

 

AvasEvénement Contactez-nousAdhésion

Bienvenue sur le site de l'AVAS

 l'Association Volontaire des Actionnaires Salariés

 

AVAS - GROUPE TOTAL

Tour Michelet Bureau A 1225
24, cours Michelet
92069 LA DEFENSE CEDEX

e.mail : avas.total@gmail.com

Site internet : www.esop-avas.org

 

 

 

Avascope n° 82

VERS LE TOUT ELECTRIQUE ? …


Dans les années 70, EDF lançait son concept de maison tout électrique, notamment pour absorber la forte augmentation de capacité de production d’électricité liée au développement du nucléaire en France.
Voici à présent que, pour d’autres raisons, le tout électrique devient tendance dans beaucoup de secteurs et au niveau mondial. L’objectif affiché est de lutter dorénavant contre la pollution et le réchauffement climatique, ainsi que de réduire la part dévolue aux énergies fossiles.
L’électricité n’étant pas une énergie primaire mais produite par une autre source d’énergie, il faut donc que cette source soit vertueuse du point de vue écologique. Ce n’est certainement pas le cas du charbon ou du fuel : exit donc à terme les centrales thermiques de ce type ; même si l’Allemagne utilise encore des centrales à charbon et si la Chine continue d’en construire en quantité. Le gaz ne sera pas le premier sacrifié car, moins émetteur de GES que le charbon et le pétrole, il offre aussi un meilleur rendement entre énergie primaire consommée et énergie électrique produite, surtout dans les centrales à cycle combiné. Le nucléaire, qui fournit encore près de 90 % de l’électricité vendue d’EDF, semble plus vertueux que les énergies fossiles : il ne provoque pas de réchauffement climatique si l’on oublie le réchauffement des eaux nécessaires au refroidissement des réacteurs, mais il génère des déchets radioactifs dont on ne sait trop que faire. ..cliquez ici

Avascope n° 81

L’EMBRASEMENT NUMERIQUE


Au 19° siècle, l’électricité a permis la 2° révolution industrielle.
La maîtrise de l’électron a ouvert la voie à l’électronique, l’informatique ainsi qu’aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, dites numériques, qui ont bouleversé notre quotidien et nos façons de vivre et travailler.
Cette révolution du numérique transforme notre monde en profondeur et apporte d’indéniables progrès. Elle facilite les échanges, ainsi que l’accès à l’information et au savoir. D’une certaine façon, le numérique a aboli l’espace et le temps : instantanéité de la diffusion d’une information de par le monde et des communications entre personnes connectées, même très éloignées. Le numérique pénètre tous les secteurs : industriels, économiques, sociétaux, financiers mais aussi services, recherche, intelligence artificielle, objets connectés, etc. introduisant de nouvelles facilités et efficacités.
Des entreprises, engagées dans cette révolution numérique, font fortune, telles les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et leur puissance pose problème à celle des Etats.Toute innovation, on le sait, peut être source de progrès mais présenter aussi des effets nocifs ou créer des problématiques nouvelles qu’il convient d’appréhender et de maîtriser. Le numérique n’y fait pas exception;
Par exemple, le numérique, qui apporte de nouvelles libertés et possibilités, introduit cependant de nouvelles inégalités et porte atteinte aux libertés lorsque le choix du non numérique n’est plus possible.
..cliquez ici

 

Avascope® - L'information aux actionnaires

Pour retrouver tous les numéros d'Avascope, cliquez ici

 

 


Copyright (c) 2005 AVAS. Tous droits réservés. Agence Digital : ADN+